Châteaux de sable Louis-Henri de La Rochefoucauld
1 janvier 2014
Au nom des miens Nina Wähä
1 janvier 2014

Ce qui manque à un clochard

Nicolas Diat

« Dans la verte campagne berrichonne, l’homme le plus différent qui soit est apparu ; il sortait des marais telle une étrange apparition. Jamais cette terre n’avait donné naissance à un enfant aussi bizarre. Il fallait bien que l’anormal advienne un jour. »

Marcel Bascoulard a vraiment existé. Ce mendiant, séparé de sa famille, vivait dans des masures et vendait ses toiles au prix qu’on lui offrait. Il est né en 1913 et a été assassiné en 1978. Dessinateur de génie, travesti, poète et photographe, il a choisi pour sœurs d’existence solitude et pauvreté.
Les extases n’étaient pas loin pourtant.
Dans ces Mémoires romancés, tout imprégnés d’une douce mélancolie, la prose avoisine souvent la poésie, retournant la misère en gloire.

Nicolas Diat est écrivain et éditeur. Il est l’auteur d’essais, dont Un temps pour mourir, couronné par l’un des grands prix de l’Académie Française, le prix du cardinal-Lustiger. Ce qui manque à un clochard est son premier roman.

« L’obscurité est ma maison. »


De quoi parle votre roman ?
Comment cette histoire est-elle née ?
Un extrait du roman
Quelle chanson pour illustrer ce roman ?