Une certaine raison de vivre Philippe Torreton
1 janvier 2014
Six Pieds sur Terre Antoine Dole
1 janvier 2014

Le Cri de la cigogne

Jean-Charles Chapuzet

« Et si je m’étendais là, sur la route... En cherchant un peu, je trouverais peut-être des traces de sang ou de craie. Depuis le temps, il faudrait gratter le goudron à me déchirer les ongles, puis me bouffer les doigts jusqu’à l’épuisement et me mettre en chien de fusil dans le crépuscule. La caméra sur moi prendrait de la hauteur, mon corps rétrécirait dans le soir pour attendre qu’une voiture me piège au travers de ses feux et me percute dans un bruit sourd, sordide et définitif. Mais il faut se ressaisir, s’accrocher à la bouée, respirer. On n’a pas fini de souffrir : mourir, c’est facile. »

On traverse beaucoup de villages dans une vie. En cette matinée du dimanche 15 octobre 2006, c’est celui d’Olaszhalom que traversent un professeur d’histoire et ses deux enfants. À deux heures de Budapest, la bourgade compte 1 500 âmes, une stationessence, des cigognes, trois églises. Et en contrebas de la route principale, une rivière dans laquelle chahutent des dizaines de tsiganes. Une fille surgit devant la voiture du professeur. Dès lors, toutes les haines qui couvent dans le pays se cristallisent et le nom d’Olaszhalom devient maléfique. Ce 15 octobre 2006, Eva a douze ans, nage comme une championne et déteste les dimanches en famille. Elle est dans la voiture avec son père et son petit frère quand les pneus crissent. Alors que tout bascule, son destin mais aussi son passé se trouvent emprisonnés dans la geôle d’un fait divers glaçant sur lequel planent Beethoven, Laure Manaudou et un certain Viktor Orbán.

Jean-Charles Chapuzet est né en 1976, il vit en Charente-Maritime. Journaliste, historien, critique vin, il est aussi scénariste de BD. Ses deux récits de non-fiction, Mauvais Plan sur la comète et Du bleu dans la nuit (prix Polar en Séries 2021), sont parus aux éditions Marchialy. Le Cri de la cigogne est un roman inspiré d’un fait divers.

Présentation de la collection « L’Incendie » :

Il est des feux intérieurs qui convoquent la littérature. Des brûlures auxquelles les mots seuls peuvent répondre. Car, quand ces feux dévorent l’existence, ils appellent à eux des textes habités, incandescents, puissants, ouvrant sur des terres nouvelles où tout redevient possible. C’est ce foyer, cette littérature de l’intime et des braises, résolument moderne et ancrée dans le réel, abrasive, que la collection abrite. Des romans d’initiation qui embrasent nos vies de lecteurs, comme celles de leurs auteurs venus des divers horizons de la littérature.

Glenn Tavennec, directeur éditorial.

De quoi parle votre roman ?
Comment cette histoire est-elle née ?
Un extrait du roman
Quelle chanson pour illustrer ce roman ?